Infos pour les 50 Plus
Le bien être des 50 Plus  dans leur quotidien 
   Activités de l'année      Notre Historique
 
Historique

 

Du  Club

 

Des Aîné(e)s de Cochrane, On

 

                                                                                                             1973

                                                                                                               à

                                                                                                             2008

 

 

Club Amical 50 Plus de Cochrane Inc.

C.P 2586

Cochrane On.

P0L 1C0
 

amical50plus@gmail.com

 
 







"Tu peux imprimer ce qui suit pour une meilleure lecture, 10 pages"

 

 

                                                                                             

 

                        Rédacteur:  Raymond Génier,                                              
                                                         Mise en page: Marceline Beauvais
 
 

L’historique du Club des Aîné(e)s et Retraité(e)s Francophones de Cochrane

 

                                                                   (Format, points d’informations)

                                                                   (Le masculin comprend le féminin)

 

La ville de Cochrane avec 50% de francophones, comme d’autres communautés du nord de l’Ontario, voit sa population vieillir. (1973)

 

Voyant qu’il y a un certain besoin de divertissement  pour les aîné.e.s, un jeune chevalier de Colomb de 32 ans, Laurent Génier, encourage ses parents à joindre le club anglophone, qui existe déjà à Cochrane.   Sa mère, Vinelda, lui répond “Je ne peux fonctionner en anglais”!   C’est alors que Laurent amène une proposition aux Chevaliers de Colomb conseil 1917 de Cochrane, leur demandant d’appuyer la fondation d’un club francophone des aîné.e.s  à Cochrane.  Les chevaliers sont d’une grande générosité; ils offrent leur salle gratuitement pour que ces aîné.e.s   y pratiquent certains jeux de divertissement sur semaine.

 

Deux prêtres de la région participent à la fondation du club, soit le père Fernand Villeneuve, curé de Notre-Dame des Oliviers de Génier, et le père Jean-Guy Mailloux, curé de la Transfiguration de Cochrane.  

 

Le 14 septembre 1973, se tient la premiPre réunion.  M. Albert Brisson est élu  président ainsi que neuf directeurs.   On s’empresse de former plusieurs comités afin que le club fonctionne bien. 

 

En octobre, déjà on reçoit une lettre du député local  ministre des terres et forêts de l’Ontario.  Le Ministre René Brunelle encourage le club à bien fonctionner et donne l’appui de son gouvernement tant financier que moral au nouveau club.

 

A la réunion du 5 octobre, on passe  à la suggestion d’un nom pour le nouveau club.  Certains noms sont suggérés tels que: le club Nouveaux Horizons, les Gais Lurons, La joie de vivre et le nom retenu est “Le club de l’Âge d’Or 73".  A cette même réunion on nomme officiellement l’abbé Jean-Guy Mailloux, aumônier du club.

 

Les membres se réunissent à tous les jeudis pour se divertir.  Le coût de la membriété est fixé à 5,00$ par année et à la premiPre réunion,  49 membres  payent leurs dus. Par la fin de décembre de cette même année le dit club compte 87 membres.

 

s les  premiPres réunions, on retrouve le nom d’un autre jeune chevalier de Colomb, Conrad Lord,  aidant les aînés à préparer leur salle.   s le début de l’année 1974, on a des échanges de soirées récréatives avec le club des aînés de Smooth Rock Falls.

 

Durant ce même hiver, le club s’implique politiquement et fait pression pour qu’une maison-appartement pour personnes âgées soit construite à Génier.  Le  maire de la municipalité de Glackmeyer (rural de Cochrane), Raymond Génier, et le député René Brunelle s’impliquent et en 1976, la Villa Génier reçoit ses premiers locataires.  

 

On regarde déjà pour une salle pour le club, étant donné que la salle des Chevaliers est beaucoup trop petite.   On regarde même à se tenir un oeil ouvert afin d’acheter son propre local.  Étant donné le manque de financement du club, on se résigne à continuer de louer la salle des chevaliers.

 

Le club organise certains soupers à la salle paroissiale de Génier tel qu’à l’occasion de la fête des mères.  Lors de cette même année (1974) on organise aussi une soirée sociale et on y invite les clubs de Smooth Rock Falls et Iroquois Falls.  De plus, le club fait des sorties éducatives, telles que visite du moulin de contreplaqué et de quelques fermes de la région etc...  On se rend même à Nellie Lake cueillir des bleuets et à Green Water Park pour y faire des pique-niques.  Tous ces petits voyages se font en autobus. De plus on organise des voyages de 3 jours aussi loin que Cananoque, aux Milles Îles.   On visite surtout l’Ontario français.

 

En 1975, on fait une entente avec la commission scolaire afin d’avoir accès au gymnase de l’école St-Joseph, comme salle pour le club. Il s’agit d’un vieux gymnase au sous-sol  sur la 7e rue. Également, on applique pour avoir un octroi du MinistPre des services sociaux.  Le projet s’appelle “Feuille dorée”.   Ces argents sont utilisés pour payer des comptes en souffrance, loyer de salle etc... On organise un tournoi de quilles et on y invite les clubs de Smooth Rock Falls et Iroquois Falls.  En 1976, c’est le premier partenariat avec le club Richelieu, lors du carnaval de Cochrane, pour la “Cave à vin”.  Tous y participent activement.

 

Le 24 février 1976, le Club est invité à participer à une rencontre avec le Centre Culturel francophone, La Ruche, qui vient juste d’être fondé.  Celui-ci, semble avoir des argents puisqu’il fait un don de 400$ au Club de l’Âge d’Or 73 afin de promouvoir la francophonie à Cochrane.

 On applique pour une subvention de Wintario.  Ceci est pour défrayer le transport lors d’activités de quilles entre les clubs avoisinants.  On ajoute les clubs de Val Gagné et Timmins au réseau.

 

En mars 1977, on reçoit une lettre du père Maurice Dussault o.m.i. (1904-1989) invitant le club à un rassemblement provincial des Aîné.e.s  Francophones. Le père Dusseault est le directeur-fondateur du journal Vivre plus, fondé en 1973 soit cinq ans avant la FAFO.  L’abbé Dussault, est l’instigateur à ce que les Aîné.e.s  Francophones se regroupent en un réseau provincial, qui prend le nom de la Fédération des Aînés Francophone de l’Ontario, soit la (FAFO), affiliée à la Fédération des Aîné.e.s  et Aînés Francophones du Canada, soit la (FAAFC), qui, entre autres est affiliée à l’Association Internationale Francophone des Aîné.e.s, soit l’(AIFA).

 

Le club participe activement par résolution au début du programme “La popotte roulante”, soit le 5 janvier 1978.

 

On participe à des réunions d’information dans la région ici et là, pour l’implantation d’un regroupement embryonnaire  des Aîné.e.s  francophones de l’Ontario, soit la FAFO.   C’est Monsieur Albert Brisson ainsi que le secrétaire Jérome Chauvin qui sont mandatés pour assister à ces réunions et on s’y affilie dès le début de sa fondation.

 

En juin 1978, les écuyers colombiens (jeunes chevaliers de Colomb), reçoivent le club des Aînés à un banquet en leur honneur ici à Cochrane.

 

A l’automne 1978, on délaisse le vieux gymnase du sous-sol de la vieille école St-Joseph, à cause des escaliers qui causent des problèmes d’accPs aux Aîné.e.s, pour déménager à la salle paroissiale de la Transfiguration.   La petite salle devient dorénavant la salle de l’Âge d’Or et en récompense on remet  un don à la fabrique (paroisse) d’environ 1000$ par année.

 

Le banquet de Noël est depuis le début une rencontre à ne pas manquer pour tous les membres et leurs invités.

 

A l’automne, le club se fait solliciter pour faire partie d’un nouveau regroupement des aînés qui se nommerait « North Eastern Ontario seniors citizens » et le club prend la décision de ne pas y adhérer, étant donné qu’il fait déjB partie du groupe francophone. 

 

Les membres du club de l’Âge d’Or 73  deviennent de plus en plus le bras droit du curé de la paroisse Transfiguration, comme servants de messe, porteurs d’offrande, passer la quête et plusieurs autres services bénévoles pour l’église.

 

En novembre 1980, on augmente les dus à 10$ afin d’aider à financer le club.  Dix ans après sa fondation, le club est en très bonne situation financiPre.  On y fait mensuellement des soirées sociales, ainsi que des bingos et tirages.

 

Un drapeau pour le club fait discussion, à l’occasion on y réfère comme fanion et en d’autres temps comme banniPre.

 

On obtient une petite subvention du ministPre afin de donner des cours pour jouer au bridge.  En 1983, le club de Cochrane est déclaré le meilleur vendeur de la  FAFO.  On y fait tirer une automobile.  500$ revient au club.

 

Fait intéressant, en octobre 1983, le club paye le coût d’un autobus pour que les membres aillent magasiner à Timmins.  On voyage beaucoup même au Québec, soit au carnaval de Quebec.

A maintes reprises le secrétaire note que les membres semblent avoir peu d’intérêt pour les réunions proprement dites.   Ils ont toujours hâte que la réunion finisse afin d’aller participer à différents jeux.
 

Anecdote sur le sujet ci-dessous est  tirée du procès verbal du 17 avril 1983 :

« Avant de terminer je veux vous faire des excuses pour mes critiques, mais je suis reconnu pour être un vieux chiâleux, alors ce n’est pas trop de ma faute et il faut quelqu’un pour le faire alors aussi bien moi qu’un autre. »

                                                        Signé : Jérôme (J.A) Chauvin, secrétaire

 

 Le club offre, à l’automne 1983, d’appuyer Madame la conseillPre Julie Karam à faire les démarches nécessaires afin qu’un manoir soit construit dans le vieil hôpital au lieu de payer pour nos résidents au manoir de Iroquois Falls.

 

Les membres du conseil d’administration participent à des sessions d’informations mis en place par la Fédération régionale.  Ces réunions se tiennent à Timmins.   En général le président et le secrétaire y participent.

 

Une résolution est acceptée afin que le club fasse pression aux autorités concernées afin que l’enseigne “School bus loading zone” devant l’école St-Joseph soit traduite en français.
 
Un membre du club, M. Léo Gauthier, en novembre 1987 prend la responsabilité d’éditer et de faire la mise en page du journal provincial des aînés soit la revue Vivre Plus.

 

La ruche informe le club qu’ils ont reçu un octroi de 14 000$ pour faire une étude sur un centre francophone à bâtir à Cochrane.

 

On fait des assemblées de cuisine pour étudier les statuts et règlements du club afin que ceux-ci soient conformes à ceux du provincial.   C’est en mars 1988 que le club obtient son casier postal au bureau de poste, soit le 2586 Cochrane, Ontario.

 

Des déjeuners aux crêpes sont organisés pour aider financièrement les paroisses de Génier et de Cochrane.

 

Il est discuté de mettre en place  des programmes pour les aîné.e.s  en partenariat avec l’UCFO (L’Union Culturelle des Franco Ontariennes).

 

s mai 1989, les billets de LOTO  FAFO rapportent au club local 750$.  Un don de 1000$ est fait à la paroisse afin de financer en partie l’achat d’un climatiseur.   Également, un don de 500$ est accordé à l’hôpital régional de Timmins.

 

Janvier 1990, le club de Ste-Germaine en Abitibi (Québec) vient à Cochrane afin de montrer pour un début, la danse en ligne aux gens de Cochrane. On retourne danser à Ste-Germaine.

 

En 1991, les 5 présidents régionaux de la FAFO se rassemblent et font pression sur les gouvernements pour obtenir des argents afin que les clubs puissent en bénéficier pour mieux fonctionner.  Finalement, au cours de la même année, le club de Cochrane reçoit du programme Trillium, un montant de 16 380$, soit une partie des argents obtenus suite à la pression faite par la FAFO.  La situation financiPre du club s’améliore ainsi d’année en année.   Il est à noter qu’à peine 50% des clubs ont appliqués pour recevoir leur part.

 

C’est en janvier 1992, que la terminologie de directeur est changée pour Administrateur soit le tout devient un C.A. c'est-à-dire, un Conseil d’Administration.  Donc un groupe dûment élu est un Conseil et un groupe appointé est un Comité.

 

 l’interne, les névadas font leur apparition.  Au printemps 1993, le club déclare avoir 190 membres ayant payés leurs dus. 

 

On organise un “body” systPme afin de s’entraider B participer aux activités.

 

Le Club participe activement dans le “BEAR”.  Ceci est un comité formé de citoyens qui développe un plan pour le développement futur de Cochrane.  De ceci est né le C.D.C. (Cochrane Development Committee)

 

Les bingos mensuels rapportent environ 1200$ par mois au club.

 

On reconnaît nos pionniers, tel est le “mot” lors de la fête du 20e anniversaire du club en 1993.  Cent soixante quinze personnes participent au banquet.

 

C’est le 16 février 1992 que le club reçoit sa charte sous le nom de corporation B numéro soit: “Club de l’Âge d’Or de Cochrane Inc.”.  Pour raisons d’incorporation on doit laisser tomber le “73".

 

On cherche toujours pour une salle qui serait la propriété du club et des voyages au Québec sont de plus en plus organisés. Des soirées de conditionnement physique sont organisées sur une base hebdomadaire et ces soirées sont combinées avec des danses en ligne.

 

A l’automne 1994, un logo pour le club est approuvé autour de “Où l’amitié est reine”.  De ce logo s’ensuit une bannière officielle sur fond bleu ciel.

 

En janvier 1995, le tout nouvel évLque du diocèse de Hearst, Monseigneur Fisette, rend visite aux membres et leur demande de demeurer unis tant régionalement que provincialement afin de garder une force politique.

 

En septembre 1996, le président visite avec quelques membres, la salle des “Massons” au 158 de la 4iPme avenue, pour voir la possibilité d’en faire l’achat.   Ce dit projet de salle sera plus tard matérialisé par le club Richelieu.

 

A l’automne 1996 on lit que la FAFO a obtenu que les couples mariés demeurant en foyer pour personnes âgées (nursing home) ne soient plus discriminées c’est B dire que lorsque un couple est dans la mLme chambre, il ne reçoit que 800$ de support du gouvernement pour les deux alors que deux personnes n’étant pas en couple reçoivent 800$ chacun.   La FAFO après maintes rencontres avec le gouvernement provincial a réussi à corriger cette situation injuste.   Il faut dire que c’est le cas de Smooth Rock Falls qui a initié tout le débat.

 

C’est l’affaire “Hôpital Montford” en mars 1997 qui fait la manchette, tant localement que provincialement.   Le club y met la main en signant une pétition.  Disons que le gouvernement veut fermer le seul hôpital francophone de la province et suite B d’incroyables pressions de la part des organismes francophones dont la FAFO le gouvernement  change son plan.

 

Cette mLme année le club fait un don de 5 000$ B la Villa Minto de Cochrane.  

 

Une résolution est présentée aux membres en octobre 1997 afin que le club de l’Âge d’Or de Cochrane Inc. loue la salle des Richelieu au 158 de la 4iPme avenue pour 100$ par semaine.  La résolution fut acceptée par 80% des membres présents à la réunion.   Il faut dire que depuis 1995 le club avait quitté la petite salle de la Transfiguration et avait pris local à la salle des Scouts sur la 11 iPme avenue.  Les aînés ne se sentaient pas à l’aise aux Scouts étant donné que les boissons alcoolisées étaient interdites à ce local.

 

A la réunion du C.A. (Conseil d’Administration) du 24 aoft 2000, une résolution est acceptée refusant de payer la cotisation B la FAFO.  Ce mLme hiver, la fédération offre de bons rabais à l’achat en groupe d’ordinateurs.  Le coft serait de 650$.  Localement, le projet d’ordinateurs ne s’envole pas.   En lieu et place, une membre offre de donner son vieil ordinateur au club.

 

Pour la premiPre fois depuis sa fondation le club des Aînés de Cochrane  voit deux présidents de suite résigner de leur poste et sont remplacés en deux fois par un président par intérim.

 

Au milieu de cette turbulence soit en janvier 2001, l’assemblée vote à 70% en faveur de se retirer de la FAFO. 

 

Également à la réunion du 14 février 2001, le secrétaire et membre du conseil d’administration est démis de ses fonctions.  A la réunion annuelle du 1er mars 2002, la stabilité au sein du C.A. revient par l’élection de quelques nouveaux membres.

 

En 2005, le président entreprend de faire un très beau présentoir à la salle, avec les photos des anciens présidents .  L’initiative est toujours appréciée par les membres.

 

Au printemps 2006, un concours est organisé afin de changer le nom du dit club.  La majorité des membres du C.A. trouve que le nom Club de l’Âge d’Or fait trop vieillot.  Suite à ce concours les membres acceptent à 92% le nom “Club Amical 50 Plus de Cochrane Inc.”.

 

Afin que les membres puissent évoluer d’avantage dans la communauté, des conférenciers spéciaux, sur des sujets de l’heure, sont invités aux réunions mensuelles, pour une conférence d’au plus 15 minutes.

 

Suite à la suggestion de plusieurs membres, soit que moins de décisions d’ordre administratif soient présentées B la réunion mensuelle,  le C.A. entérine et agit   comme que prescrit par les statuts et règlements.  Les réunions mensuelles deviennent de plus en plus des réunions d’informations en lieu et place de discussions et de décisions.

 

En juillet 2006, des Névadas sont implantés de nouveau en partenariat avec un dépanneur local.  Ceci permet au club de faire des dons de charité dans la communauté.

 

Le nom de la cave à vin lors du carnaval d’hiver de Cochrane est changé pour “Country Saloon”.  La journée cave à vin était depuis quelques années organisée par le club des aînés de Cochrane, après avoir été fondée et opérée auparavant par les Richelieu.

 

Le C.A.. commence à se rajeunir et B se composer de membres dans la jeune soixantaine et mLme en deçB de 60 ans.

 

Le club se dote d’un courriel internet qui est amical50plus@gmail.com . Les membres sont invités à donner leur courriel lorsqu’ils paient leur membriété annuelle de 10$. Il est à noter qu’en 2007, 33% des membres ont un courriel.

 

La salle est toujours ouverte sur semaine de 9h00 B 11h00.  Les membres s’y retrouvent pour diverses raisons culturelles et sociales.  Les mercredis à 13h00 un groupe se rassemble pour jouer aux cartes tandis que les lundis à 13h30 des membres marchent sur la piste autour de la patinoire de l’aréna du Centre d’événements Tim Horton (CETH).  Les premiers vendredis du mois un soupe et sandwich est organisé.  En plus, à tous les 3iPme vendredi du mois, après une courte réunion, un souper est servi par des volontaires  en alternance avec un souper-partage.

 

Au printemps 2008, en partenariat avec le secrétariat d’état aux personnes âgées ainsi qu’avec la FAFO, une foire des services en français est organisée au Centre d’événements Tim Horton.  Cet événement rapporte à la communauté au-delà de 8000$.   Les clubs organisateurs locaux sont le Club Amical 50 plus de Cochrane Inc., La Ruche (Centre de Loisirs et de Culture Francophone de Cochrane), ainsi que l’U.C.F.O. (L’Union Culturelle des Franco Ontariennes) et l’ACFO (l’Association Canadienne Française de l'Ontario). 

 

Par résolution du C.A. tous les membres de 85 ans et plus sont dorénavant membres à vie, avec membriété gratuite ainsi que les curés de la région, le journaliste de l’Ours Noir et l’auditeur (vérificateur) volontaire du club.

 

A l’assemblée annuelle 2008, suite B la condition (sine qua non) du président sortant en réélection, le club Amical 50 plus de Cochrane Inc. rejoint le réseau provincial soit la FAFO, par la nouvelle formule de 350$ par année de cotisation.  Ce réseau est un groupe politisé qui travaille pour la défense des droits des 50 ans et plus franco ontariens.

 

La banniPre et le logo sont refaits basé sur le nouveau nom à l’été 2008.

 

Les billets cadeaux de Loto FAFO refond surface.  Le club bénéficie de 33% du prix de vente de chaque billet vendu.

Le club des aînés  participe activement à tous les ans au choix de la personnalité francophone de l’année à Cochrane.  Cet événement de grande importance est organisé annuellement depuis 1994.

Comme nouvel ajout, un(e) ami(e) bénévole de l’année est reconnu(e) annuellement à l’AGA (Assemblée Générale Annuelle) du club et une plaque avec son nom est dorénavant ajoutée au présentoir à la salle.  Cette même salle  qui est toujours louée du Club Richelieu de Cochrane pour un coft de 500$ par mois.

 

Le 14 octobre 2008, le club Amical 50 plus de Cochrane Inc. présente au conseil municipal de Cochrane, une pétition d’au-delB 300 signatures de résidants demandant la construction du maillon manquant au réseau de résidences pour aînés à Cochrane, un manoir.

 

La ré-affiliation au réseau de la FAFO ouvre les portes à l’application avec le programme Nouveaux Horizons.  En un premier temps, une demande d’aide financiPre est présentée pour l’achat d’ordinateurs qui seraient à la disponibilité des membres et en un deuxième temps une demande d’octroi pour l’achat de tables et chaises pour le club est  également présentée.
Une subvention de 10,000.00$ est reçu en mars 2009 pour ce projet.
 
En partenariat et financé par La Régionale du Grand Nord de la FAFO, un film sur une différente manière de prendre soin des gens en perte d’autonomie est présenté et suivi d’un vin et fromage. Quelques 70 membres y assistent.
 

A la reprise des activités d’automne 2008, la préparation du Gala du 35e anniversaire du 29 novembre va bon train et les anciens présidents sont à l'honneur. Lors de ce même galà le Club compte 201 membres.   

 
 
Nos présidents à l’honneur:

 

Albert Brisson                                      1973-1979                        

 

Antoinette Mercier                               1980-1984                         

 

Réal Blais                                             1985-1987                         

 

Ambroise Génier                                  1988-1992                         

 

EugPne Turgeon                                   1993-1996                         

 

Grace Harper                                       1997-2000                       

 

Pierre Thivierge (prés. par intérim)     4 oct.  2000 - 25 janv. 2001

 

Roland Papineau                                 2001                                   

 

Pierre Thivierge (prés. par intérim)     10 oct.  2001 -  1er mars  2002

 

Réjean Michaud                                  2002-2005                        

 

Raymond Génier                                  2006-2010
 
Yvon Desroches                                   2010-

                                                                                             

                                                                                                       

Voici les changements de noms depuis les années.
 

Club de L’Âge d’Or 73                                1973 - 1992

 

Club de L’Âge d’Or de Cochrane Inc.          1992 – 2006

 

Club Amical 50 Plus de Cochrane Inc.        2006 et toujours
 
 
Notes ajouts:
         Après application dûment remplie, au programme Nouveaux Horizons, le Club Amical 50 Plus de Cochrane Inc., est approuvé d'une subvention de 10,000.00$ pour l'achat de poëles à gas, et une nouvelle illot dans la cuisine , toujour à la salle Richelieu du 158 de la 4ième avenue à Cochrane. Ce projet pris place en 2011.
 
 
 
 
 
 
HistoriqueClubAmical.doc
Site Web fabriqué avec l'outil de création de site web rvSitebuilder | Hébergement de site Web par DesMondes.com